La RT 2012 impose à toute construction neuve un coefficient thermique global de déperdition pour l’ensemble de la construction inférieur à 50 W/m2